Les séminaires de formation

Prochains séminaires de formation

 

La PHOBIE selon NIcolas ABRAHAM et Maria TOROK

THEORIE, Clinique et cure

Vendredi 5 Mai 2017

 

Pour s’inscrire : Bulletin d’inscription

Ce séminaire de formation est fondé sur la conception et la pratique de la psychanalyse et de la psychothérapie analytique avec Nicolas Abraham et Maria Torok et il a lieu chaque année au mois de mai sur un thème particulier.

La session, sur un ou deux jours, donne lieu à des exposés, des discussions, des études de textes, des présentations de cas cliniques qui peuvent être apportés par les formateurs et par les participants.

Ce séminaire du Vendredi 5 mai 2017 à Paris déclinera : Le travail du psychanalyste avec la phobie.

« Un fantôme de phobie présente ce caractère particulier qu’il vient hanter pour inciter à dénoncer une peur parentale occulte et jamais formulée » (Abraham N. et Torok M. 1978-1999, L’écorce et le noyau, p. 440)

Public : Psychothérapeutes, psychanalystes, praticiens et professionnels dans le domaine médico-psycho-socio-éducatif.

Autre candidature possible après accord sur demande. assoc.abraham.torok@orange.fr

 

VENDREDI  5 MAI 2017

En matinée :

Accueil à 9H45

10H à11H : Table ronde en plénière

Les théorisations sur la phobie

Autour de  Claude Nachin

Henri Bartolli, Edith Schwalberg, Stephan Bollaert

11H à 11H 30 Pause et dédicaces

11H 30 à 12H 30  Conférence et discussion

Histoire de peur : retour du refoulé ou du fantôme ?

Françoise Lamm

L’après-midi:

14H30 à 15H30 Conférence et discussion

Les phobies au temps de la grossesse : un symptôme familial générationnel

Elisabeth Darchis

15H30 à 16H Pause

16H à 17H  Conférence et discussion

Clinique des phobies dans la cure

Frédéric Tordo

Conclusions

Pour tout renseignement :

Secrétariat : Mme Moutardier : 0174717166

 

Les formateurs des séminaires

Les séminaires sont animés par des formateurs agréés par l’association.

A l’heure actuelle :

Claude Nachin, Psychanalyste SPP, Ancien chargé de cours de psychopathologie à l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens), Président de l’Association AENAMT.

Elisabeth Darchis, Thérapeute de couple et familial psychanalytique (SFTFP), Responsable pédagogique DU de Paris 7, Vice-présidente de l’Association AENAMT

Fréderic Tordo, Psychologue clinicien et psychanalyste, Docteur en psychologie clinique, chercheur associé CRPMS – Paris 7, secrétaire général de l’association AENAMT.

 


Archives
des Séminaires de formation

Ci-dessous nous allons retrouver les archives des séminaires de formation de:

Mai 2015 à Paris animé par Claude Nachin, Elisabeth Darchis et Fréderic Tordo

Mai 2014 à Paris animé par Claude Nachin, Elisabeth Darchis et Fréderic Tordo

Mai 2013 à Paris animé par Claude Nachin et Pierre Berthout

Mars 2012 à Lille animé par Claude Nachin et Pierre Berthout

Mai 2012 à Paris animé par Claude Nachin et Pierre Berthout

Octobre 2012 à Rouen animé par Claude Nachin et Pierre Berthout

Mai 2010 à Lyon animé par Claude Nachin avec Marguerite et Pierre Marie CHARAZAC, Pierre Berthout, Claude Balier, Chantal Rodet. Chantal GAUDINO.

Mars 2009 à Lyon animé par Marguerite CHARAZAC et Chantal RODET avec Claude Nachin, Jean-Claude ROUCHY, Jacques DUFOUR…

 

Citons d’autres séminaires animés autrefois à l’association :

A partir de 2000 : le séminaire de psychanalyse d’enfants et d’ados d’Edith Schwalberg et avec Stephane Bollaert à Paris. Ce séminaire continue dans le 4ème groupe.

Dans les années 2000, le séminaire de Serge Tisseron à Paris X.

Entre 2000 et 2003, les séminaires de Jean-Claude Rouchy, de Fabio Landa et de Claude Nachin et qui seront clôturés en 2003

 

Séminaire du 29-30 mai 2015 à Paris
Le travail psychanalytique aujourd’hui

Avec Claude Nachin, Élisabeth Bayart-Darchis, Frédéric Tordo

Après notre séminaire 2014 sur dépressions et mélancolie, ce quatrième séminaire à Paris décline le travail du psychanalyste aujourd’hui avec ses nouvelles techniques (groupes et familles) et l’aménagement de la cure avec les technologies numériques.

La conception de la psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok propose, à partir de Ferenczi, l’analyse des traumas qui affectent chaque vie ainsi que de l’influence des traumas qui ont affecté les deux lignées dont le sujet est issu. Il en résulte une pratique différente de la psychanalyse, la mise en place de thérapies de groupe et familiales psychanalytiques et une meilleure considération de la créativité humaine par rapport aux tendances passées à concevoir névroses et folie uniquement sous l’angle du déficit.

Ce séminaire fondé sur la conception et la pratique de la psychanalyse et de la psychothérapie analytique avec Nicolas Abraham et Maria Torok est conçu en quatre sessions. Chacune de ces sessions donnera lieu à des exposés, des discussions, des présentations de cas cliniques apportés par les participants et des études de textes.

 

Programme

Vendredi 29 Mai 2015

En matinée de 9h15 à 12h30

Élisabeth DARCHIS & Claude NACHIN

Le travail psychanalytique aujourd’hui

L’après-midi de 14h à 17h45

Élisabeth BAYART-DARCHIS & Claude NACHIN

Thérapies de groupe et familiales psychanalytiques

Samedi 30 Mai 2015

En matinée de 9h15 à 12h30

Frédéric TORDO

Cure analytique et technologies numériques

L’après-midi de 14h à 17h45

Frédéric TORDO & Claude NACHIN

Psychanalyse et créativité

Éléments bibliographiques pour le séminaire

Abraham, N. & Torok, M. (1975-1998). Le verbier de l’homme aux loups, Paris, Flammarion.

Abraham, N. & Torok, M. (1978-1999). L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion.

Darchis, É. (2005). « Pérégrination du fantôme en périnatalité », Le Divan familial n°15, Métamorphoses familiales, Paris, In Press.

Darchis, É., Decherf, G., Knera, L. (2003). Souffrances dans la famille, Paris, In Press.

Nachin, C. (1993). Les fantômes de l’âme, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (1989-1998). Le deuil d’amour, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (2004). La méthode psychanalytique, Paris, Armand Colin.

Nachin, C. (dir) (2006). Psychanalyse, histoire, rêve et poésie, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (2010). Freud, sa vie, son génie, ses limites, Paris, Bréal.

Rouchy, J.-C. (dir) (2001). La psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Ramonville Sainte Agne, Èrès.

Tisseron, S. (dir) (1995). Le psychisme à l’épreuve des générations, Paris, Dunod.

Torok, M. (2002). Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.

Tordo, F. (2014). Le virtuel psychique, une anticipation en tension vers l’actualisation, Psychologie clinique, 37(1), 25-37.

Tordo, F. et Binkley, C. (2014). L’Auto-empathie, ou le devenir de l’autrui-en-soi : définition du virtuel, Evolution psychiatrique, 81(1), 1-16.

Tordo, F. et Tisseron, S. (2014). Le virtuel pour quoi faire, Regards croisés, Psychologie clinique, 37 (1).


Séminaire de formation de mai 2014 à Paris
Clinique, théorie et cure de la mélancolie et des dépressions

Avec Claude Nachin, Élisabeth Bayart-Darchis, Frédéric Tordo

L’histoire de la mélancolie remonte à l’Antiquité. Elle reste un thème important de la psychiatrie jusqu’à nos jours. Elle apparaît dans la psychanalyse avec les travaux de K. Abraham, puis dans le célèbre article de Freud «Deuil et mélancolie» (1915-17). L’un d’entre nous a présenté, en 1985, un rapport «Du deuil à la mélancolie» aux Journées nationales de l’Association française de Psychiatrie balisant le chemin de Freud à Nicolas Abraham et Maria Torok en passant par de nombreux auteurs, en particulier Mélanie Klein et John Bowlby. Dans la recherche d’Évelyne Kestemberg, la mélancolie délirante s’inscrit comme noyau basal de la psychose du fait de l’échec de l’organisation d’un autoérotisme sain tandis que d’autres formes de manie et de mélancolie résulteraient d’accidents plus tardifs touchant les relations objectales établies. L’état des conceptions psychanalytiques jusqu’aux années 1970 mettant, à partir de Freud, l’accent sur l’agressivité du mélancolique s’était accompagné de tant de suicides que la plupart des analystes ont abandonné prudemment ces patients à l’électrochoc, puis aux médicaments psychotropes. Le travail a pu être repris en mettant d’abord l’accent sur l’amour premier du patient pour son objet défaillant. Il n’en reste pas moins que le risque suicidaire ne peut être entièrement éliminé et que les meilleurs d’entre nous ont eu leur lot de suicides. Le risque, majeur dans les grandes mélancolies délirantes, est moindre et très difficile à évaluer dans les dépressions variées. Le mouvement dépressif tend toujours vers la mélancolie mais il peut être arrêté à divers niveaux qui sont à préciser par des observations cliniques.

Ce séminaire fondé sur la conception et la pratique de la psychanalyse et de la psychothérapie analytique avec Nicolas Abraham et Maria Torok est conçu en quatre sessions.

Chacune de ces sessions donnera lieu à des exposés, des discussions, des présentations de cas cliniques apportés par les participants et des études de textes. Après notre séminaire 2013 sur névroses et états-limites, ce troisième séminaire à Paris décline le travail du psychanalyste avec la mélancolie et les diverses formes de dépressions.

Programme

Vendredi 23 mai 2014

En matinée de 9h15 à 12h30

Élisabeth DARCHIS & Claude NACHIN

Panorama sur les dépressions : du deuil à la mélancolie

L’après-midi de 14h à 17h45

Élisabeth DARCHIS & Claude NACHIN :

La clinique des dépressions dans la famille, Des dépressions variées

Samedi 24 mai 2014

En matinée de 9h15 à 12h30

Frédéric TORDO : Dépression-limite et dépression essentielle

L’après-midi de 14h à 17h45

Frédéric TORDO & Claude NACHIN : Mélancolie et créativité

 

Bibliographie

Abraham, N. & Torok, M. (1975-1998). Le verbier de l’homme aux loups, Paris, Flammarion.

Abraham, N. & Torok, M. (1978-1999). L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion.

Darchis, É. (2005). Pérégrination du fantôme en périnatalité : un aspect du transgénérationnel, Le Divan familial n°15, Paris, In Press.

Darchis, É., Decherf, G., Knera, L. (2003). Souffrances dans la famille, Paris, In Press.

Nachin, C. (1993). Les fantômes de l’âme, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (1989-1998). Le deuil d’amour, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (dir) (2006). Psychanalyse, histoire, rêve et poésie, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (2010). Freud, sa vie, son génie, ses limites, Paris, Bréal.

Rouchy, J.-C. (dir) (2001). La psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Ramonville Sainte Agne, Èrès.

Tisseron, S. (dir) (1995). Le psychisme à l’épreuve des générations, Paris, Dunod.

Torok, M. (2002). Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.

Tordo, F. (2013). Les diverses formes de l’empathie dans le jeu vidéo en ligne, in Sujectivation et empathie dans les mondes numériques, Tisseron S.(Dir.), Paris, Dunod.

 

Séminaire de formation clinique Mai 2013
Théorie et cure des névroses et des « états-limites ».

Les vendredi 24 et samedi 25 mai 2013 à Rue de Varennes, Paris.

Avec Claude Nachin et Pierre Berthout

En septembre 1897, Freud révoquait sa théorie de la séduction chez les hystériques. Il pense alors qu’on ne peut distinguer la vérité de la fiction dans l’inconscient. Dans “les souvenirs-écran”, il affirmait : « La vérité historique est le dernier des soucis. » En 1916, il situe le fantasme comme la caractéristique de la réalité psychique.

Freud s’est débattu toute sa vie avec cette contradiction fondamentale de la psychanalyse, sans pouvoir la résoudre: le vrai, le faux ; histoire traumatique et fantasme. Il affirme que c’est la réalité psychique (le fantasme) qui domine dans les névroses mais il recherche aussitôt après des éléments de réalité matérielle. Sa rigueur intellectuelle exemplaire a fait qu’il n’a jamais abandonné sa fameuse formule : « non liquet » (On ne peut trancher).

Après Ferenczi, N. Abraham et M. Torok se sont attachés à montrer qu’il est périlleux voire catastrophique de soutenir que la distinction entre réalité et fantasme n’a pas de validité. Dans nombre de cas, la fonction de l’analyste serait justement de promouvoir la manifestation de la réalité traumatique qui souvent, parce qu’elle est dévastatrice, se dérobe, s’enterre, s’entoure de silence. Il est impératif que le psychanalyste désigne les parties mortes, sacrifiées de soi, pour les ranimer, qu’il reconnaisse l’authenticité de la douleur infligée, qu’au moins il ne répète pas le « meurtre d’âme ».

Sans négliger les problèmes communs à tous (un sexe sur deux, mortalité ; le double choix de l’objet d’amour et la double identification) et la vie fantasmatique, nous verrons comment chaque cas est singularisé par les traumas personnels et trans-générationnels rencontrés.

Ce séminaire fondé sur la conception et la pratique de la psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok est conçu en quatre sessions. Chacune de ces sessions donnera lieu à des exposés des discussions, des présentations de cas cliniques apportés par les participants, et des études de textes.

Après le séminaire de base sur l’œuvre de Nicolas Abraham et de Maria Torok, ce deuxième séminaire à Paris décline le travail du psychanalyste avec  des patients de diverses catégories de la psychopathologie.

 

Intervenants

Claude Nachin : psychanalyste, Société Psychanalytique de Paris, ancien chargé de cours de psychopathologie à l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens), Vice-président de l’Association.

Pierre Berthout : psychanalyste, psychologue clinicien, membre contribuant du 4ème Groupe de psychanalystes, O. P. L. F., Président de l’Association.

Bibliographie

Abraham, N. ; Torok, M. 1998. Le verbier de l’homme aux loups, Paris, Flammarion.

Abraham, N. ; Torok, M. 1999. L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion.

Nachin, C. 1993. Les fantômes de l’âme, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. 1998. Le deuil d’amour, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (dir) 2006. Psychanalyse, histoire, rêve et poésie, Paris, L’Harmattan.

Rouchy, J.C. (dir) 2001. La psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Ramonville Sainte Agne, Erès.

Tisseron, S. (dir) 1995. Le psychisme à l’épreuve des générations, Paris, Dunod.

Torok, M. 2002. Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.

Programme

Vendredi 24 mai 2013

En matinée de 9h15 -12h30

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN

L’hystérie de conversion des « Etudes » de Freud et Breuer à nos jours

L’après-midi  de 14h à 17h45

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN

Du Petit Hans à nos jours

Samedi 25 mai 2013

En matinée de 9h15-12h30

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN :

Névroses obsessionnelles

L’après-midi  de 14h à 17h45

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN :

Des « Etats-limites »

Formation continue : 550 €, Formation individuelle : 350 €

Membre de l’association : 320 € (formation individuelle)


Séminaires de
formation de mars 2012 à Lille.
Clinique, méthode de la cure et théorisation.

Rêves et cauchemars en psychanalyse et en psychothérapie.

Les vendredi16 et samedi 17 mars 2012

Holiday Inn Express, 75bis rue Léon Gambetta 59000 Lille

Avec Claude Nachin et Pierre Berthout

 

L’interprétation des rêves de Freud est le premier texte fondamental de la psychanalyse. Elle témoigne des processus inconscients à l’œuvre chez les patients. Nous travaillerons tour à tour à travers les textes et les cas cliniques la fonction introjective des rêves normaux et les blocages de la symbolisation et de l’introjection dont témoignent les rêves pénibles et les cauchemars.

Après avoir étudié rêves et cauchemars dans les livres, nous travaillerons essentiellement à partir de la clinique des rêves dans les névroses communes, les névroses traumatiques, les porteurs de cryptes et de fantômes. Une séquence sera consacrée à la reprise des rêves de Freud en liaison avec sa problématique familiale par Maria Torok. L’accent sera mis sur le travail du psychothérapeute.

Intervenants

Claude Nachin : Président de l’Association, Psychanalyste,

Société Psychanalytique de Paris, ancien chargé de cours de psychopathologie à l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens).

Pierre Berthout : Psychanalyste, Psychologue clinicien, membre contribuant du 4ème Groupe de psychanalystes, O. P. L. F.

 

Programme

Vendredi 16 mars 2012

En matinée de 9h15-12h30

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN Rêves et cauchemars en psychanalyse, en particulier dans l’œuvre de Nicolas Abraham et Maria Torok.

L’après-midi de 14h30-17h45

Jean Claude ROUCHY : Rêves et cauchemars chez les patients porteurs de Fantômes et de cryptes.

Samedi 17 mars 2012

En matinée de 9h15-12h30

Pierre BERTHOUT : « Rêves et cauchemars dans les cures»

L’après-midi de 14h30-16h

Claude NACHIN : « Rêves et cauchemars chez Freud étudiés par Maria Torok »

Après midi de 16h-17h45

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN : Débat avec les participants autour de cas cliniques.

 

Bibliographie

Abraham, N., Torok, M. 1998. Le verbier de l’homme aux loups, Paris, Flammarion.

Abraham, N., Torok, M. 1999. L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion.

Nachin, C. 1993. Les fantômes de l’âme, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. 1998. Le deuil d’amour, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (dir) 2006. Psychanalyse, histoire, rêve et poésie, Paris, L’Harmattan.

Rouchy, J.C. (dir) 2001. La psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Ramonville Sainte Agne, Erès.

Tisseron, S. (dir) 1995. Le psychisme à l’épreuve des générations, Paris, Dunod.

Torok, M. 2002. Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.

Public : Psychothérapeutes, psychanalystes, praticiens dans le domaine médical ou social, autre candidature possible après accord sur demande.

Séminaire limité à 16 participants.

 

Formation continue : 550 €, Formation individuelle : 350 €

Membre de l’association : 320 € (formation individuelle)

 

Séminaires du 11 et 12 Mai 2012 à Paris
et du 19 et 20 octobre 2012 à Rouen
Deuils et deuils pathologiques,

Influences transgénérationnelles.

Le Cristo, 20 rue Legendre 75017 Paris.

Espace Cauchoise, 53 rue Cauchoise, Rouen.

Avec Claude Nachin et Pierre Berthout

L’étude des malades du deuil a ouvert une voie nouvelle pour la psychanalyse et la psychothérapie des dépressions, de la psychose maniaque-dépressive, des névroses d’échec (et des conduites fétichiques). La clinique courante, les survivants des familles victimes de la seconde guerre mondiale (et les anciens des guerres coloniales) ont apporté beaucoup d’enseignements. A partir du concept d’introjection de Ferenczi et de la note de Freud sur le clivage du Moi, les auteurs ont précisé la métapsychologie des dépressions : fantasmes d’incorporation, commémorations anniversaires exprimant les inclusions et les cryptes au sein du Moi.

Nicolas Abraham a découvert ensuite ce qu’il a nommé Fantôme (psychique) : l’héritage précoce des effets des deuils et des traumatismes non surmontés (qui constituent des Secrets) des ascendants sur leur descendance à travers plusieurs générations.

Deuils pathologiques et influences transgénérationnelles conduisent à des variantes dans la pratique de méthode psychanalytique. Les cures individuelles peuvent parfois s’aider du dessin et du modelage. Ces cas peuvent aussi bénéficier de thérapie familiale, de psychodrame et d’analyse de groupe. Ce séminaire de base sur la conception et la pratique de la psychanalyse et de la psychothérapie analytique avec Nicolas Abraham et Maria Torok est conçu en quatre sessions.

Chacune de ces sessions donnera lieu à des exposés, des discussions, des présentations de cas cliniques apportés par les participants, et à des études de textes. Des séminaires d’approfondissement sont susceptibles d’être organisés ultérieurement.

Intervenants

Claude Nachin : Président de l’Association, Psychanalyste, Société Psychanalytique de Paris, ancien chargé de cours de psychopathologie à l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens).

Pierre Berthout : Psychanalyste, Psychologue clinicien, membre contribuant du 4ème Groupe de psychanalystes, O. P. L. F.

Eléments bibliographiques

Abraham, N. ; Torok, M. 1998. Le verbier de l’homme aux loups, Paris, Flammarion.

Abraham, N. ; Torok, M. 1999. L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion.

Nachin, C. 1993. Les fantômes de l’âme, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. 1998. Le deuil d’amour, Paris, L’Harmattan.

Nachin, C. (dir) 2006. Psychanalyse, histoire, rêve et poésie, Paris, L’Harmattan.

Rouchy, J.C. (dir) 2001. La psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Ramonville Sainte Agne, Erès.

Tisseron, S. (dir) 1995. Le psychisme à l’épreuve des générations, Paris, Dunod.

Torok, M. 2002. Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.

Programme

Vendredi

En matinée de 9h15-12h30

Claude NACHIN : « La clinique du deuil »

L’après-midi de 14h30-17h45

Pierre BERTHOUT : « Clinique des influences transgénérationnelles »

Samedi

En matinée de 9h15-12h30

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN :

« Méthode de la cure dans les névroses communes, les maladies du deuil et les problèmes transgénérationnels »

L’après-midi de 14h30-17h45

Pierre BERTHOUT & Claude NACHIN :

« Modalités différentes de la vie psychique dans les névroses communes et dans les évolutions post traumatiques : avatars de la symbolisation, incorporation et introjection.

Formation continue : 550 €, Formation individuelle : 350 €

Membre de l’association : 320 € (formation individuelle)


Séminaire de formation de Mai 2010 à Lyon
Traumas et transmissions trans-générationnelles
à l’origine des agressions physiques et sexuelles

Samedi 29 mai 2010

Centre International de Séjour, 103, Bd des Etats-Unis 69008, Lyon

Avec Claude Nachin, Chantal Rodet, Marguerite Charazac, etc…

 

Nous envisagerons les agressions physiques et sexuelles dans la perspective du droit pénal et nous aborderons les problèmes posés par la vulnérabilité psychique favorisant le risque de devenir victime. Notre approche s’étayera sur les travaux de S.FERENCZI, N. ABRAHAM, M. TOROK, P.C. RACAMIER, C. BALIER et J. BERGERET et sur des observations cliniques, de psychothérapies psychanalytiques, de dossiers de justice et d’expertises médico-psychologiques.

Nous dégagerons, chez les sujets qui opèrent des passages à l’acte criminels et chez ceux qui apparaissent prédisposés au risque victimaire, les processus psychiques susceptibles d’intervenir dans leur cheminement. Quelle est l’importance de l’influence d’un drame familial subi dans les générations précédentes ? Dans quelle mesure la révélation d’actes ou de situations criminels dans le roman familial peut-elle délivrer le sujet de la répétition ?

Programme

MATINÉE

Président de séance : Daniel SETTELEN

Psychiatre, Psychanalyste (S.P.P.), Expert près la Cour d’Appel, Coordonnateur de justice

8h30-9h00 : Accueil des participants à la journée

9h00 -9h15 : Ouverture et allocution du Président Claude NACHIN, Psychanalyste (S.P.P.), Président de l’Association Européenne Nicolas ABRAHAM et Maria TOROK

9h15 -10h15 : Claude NACHIN : Les troubles du comportement comme mode d’expression des clivages du Moi et des influences trans-générationnelles

10h15-11h00 : Chantal GAUDINO : La justice confrontée aux violences intra-familiales ; les interactions entre agresseurs et victimes. Conseiller à la Chambre de la Famille, Cour d’Appel d’Aix en Provence

11h00 -11h30 : Pause

11h30 -12h15 : Marguerite CHARAZAC : Les facteurs de risques de répétition des conduites délictueuses et positions de victime à travers les générations. Psychanalyste (S.P.P.), Maître de conférence à l’UCLy, Expert près la Cour d’Appel

12h15-14h00 : Déjeuner libre

APRÈS-MIDI -MIDI

Président de séance : Pierre-Marie CHARAZAC, Psychiatre des hôpitaux, Psychanalyste (S.P.P.)

14h00-15h00 : Claude BALIER : Les prises en charge psychothérapiques des agresseurs et des victimes ; de la problématique de l’injonction de soins. Psychiatre des hôpitaux, Psychanalyste (S.P.P.)

15h00 -15h45 : Chantal RODET : Les angoisses de répétitions d’agressions et de positions de victimes dans les familles. Psychothérapeute, Maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon (UCLy)

15h45 -16h15 : Pause

16h15 -17h30 : Table ronde et discussion avec les intervenants. Conclusion de la journée.

 

Frais d’inscription

Avant le 27 mars 2010                      Après le 28 mars 2010

Participants : 70 €                                                     85 €

Membres de l’association 2010 : 50 €                      70 €

Etudiants (sur présentation de la carte) : 30€           40 €

 

Séminaire de formation de mars 2009
Le rêve et son interprétation

Les 27 et 28 mars 2009 à Lyon

35, Allée Claude Dumont 69300 Caluire et Cuire

Organisé par Marguerite CHARAZAC et Chantal RODET

Au cours de ce séminaire, nous approfondirons les connaissances des processus inconscients présents chez des sujets ayant hérité d’une histoire familiale dans laquelle les traumatismes n’ont pas été élaborés et verbalisés.

Cette année, nous aborderons le rêve en tant qu’expression de l’Inconscient et espace de représentations de cette histoire familiale. Nous chercherons à le situer dans les processus d’introjection et de symbolisation. Notre objectif sera de mieux appréhender la spécificité de ses contenus et de son interprétation, tant pour les patients porteurs de cryptes, que pour ceux porteurs de fantômes. Nous nous interrogerons sur ce qu’il peut engendrer dans la relation entre psychanalysant et psychanalyste.

Les quatre mouvements du séminaire s’appuieront chacun sur l’exposé d’un psychanalyste invité, ainsi que sur des textes fondamentaux et des vignettes cliniques.

Séminaire sur deux jours organisé par :

Marguerite CHARAZAC : Psychanalyste, Société de Psychanalyse de Paris, maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon, expert près la Cour d’appel.

Chantal RODET : Psychothérapeute, maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon, chercheur au Groupe de Recherche sur la Socialisation, UMR CNRS, Lumière Lyon II.

Programme

Vendredi 27 Mars 2009

Matinée  09h00 : Accueil des participants

09h15 – 12h15 Rêves et cauchemars dans l’œuvre de Nicolas ABRAHAM et Maria TOROK, exposé de Claude NACHIN (Psychanalyste SPP, Président de l’Association).

Suivi de lectures de textes de N. ABRAHAM et M. TOROK portant sur le rêve et le deuil pathologique, le rêve et la crypte, le rêve et le fantôme.

Discussion animée par C. RODET.

Après-midi

14h00 – 17h15

L’évolution de l’activité onirique dans les syndromes post-traumatiques, exposé de M. CHARAZAC.

Rêves du sujet et angoisses familiales, exposé de C. RODET.

Suivi d’un échange sur deux vignettes cliniques.

Discussion animée par M. CHARAZAC.

Samedi 28 Mars 2009

Matinée 09h00 – 12h00

L’interprétation des rêves chez les patients porteurs de fantôme et de crypte, exposé de Jean-Claude ROUCHY (Psychanalyste, Rédacteur en chef de la Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe et de Connexions).

Suivi d’un échange, à partir de textes de M. TOROK et Nicolas RAND, portant sur la question de l’association libre ou de la symbolique universelle dans l’interprétation des rêves chez S. FREUD, ainsi que sur la fonction thérapeutique du rêve.

Discussion animée par C. RODET.

Après-midi 13h45 – 17h00 :

L’énigme du rêve et le mystère de la crypte, exposé de Jacques DUFOUR (Psychanalyste S.P.P., Président du Cercle d’Etude Psychanalytique des Savoie).

Suivi d’un échange sur deux vignettes cliniques.

Discussion animée par M. CHARAZAC.

Les exposés théoriques des intervenants seront suivis d’un débat. Une bibliographie sera remise aux participants, qui pourront également présenter des vignettes cliniques.

Public. Limité à 15 participants : Psychothérapeutes, psychanalystes, praticiens dans le domaine médical ou social, autre candidature possible après accord sur demande.

cropped-favicon.png